Le Foyer d'Accueil d'Urgence

Les dispositifs d’accueil d’urgence de jour et de nuit s’organisent selon la circulaire N° DGCS/1A/2010/271 du 16 juillet 2010 relative au référentiel national des prestations du dispositif d’accueil, d’hébergement, d’insertion.

Le fonctionnement du Foyer d'ACcueil d'Urgence est assuré par subvention d'Etat.

Modalité d'Orientation

Ce service est accessible sur appel simple mais exclusif du 115

 

Basé à Privas, le 115 Ardèche géré par l'association ANEF Vallée du Rhone. Il gère 24h/24h l'ensemble des orientations sur le département.

C'est l'opérateur exclusif de gestion de l'urgence qui assure :

  • La gestion des nombres et types de places disponibles
  • Les demandes
  • Les inscriptions des personnes. Ce service est basé à Prives et géré par l'Association ANEF Vallée du Rhône.

 

Le Public

Le Foyer d’Accueil d’Urgence accueille de manière inconditionnelle toute personne majeure dépourvue de logement et souhaitant un hébergement provisoire d’urgence.

La structure est agréée pour 9 places mixtes. Dans le cadre de l’organisation des chambres, une orientation homme ou femme pourra être faite au 115.

La typologie du public est très hétérogène au niveau de :

  • L’âge des personnes (avec une part importante de jeunes de 18 à 25 ans)
  • La nationalité,
  • Les difficultés de santé (physiques et/ou psychiques)
  • Les difficultés sociales

 

Objectifs, missions et conditions d'accueil

Les objectifs:

Les articles L 345-2-2 et L345-2-3 du CASF :

« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence. Cet hébergement d'urgence doit lui permettre, dans des conditions d'accueil conformes à la dignité de la personne humaine, de bénéficier de prestations assurant le gîte, le couvert et l'hygiène, une première évaluation médicale, psychique et sociale, réalisée au sein de la structure d'hébergement ou, par convention, par des professionnels ou des organismes extérieurs et d'être orientée vers tout professionnel ou toute structure susceptibles de lui apporter l'aide justifiée par son état, notamment un centre d'hébergement et de réinsertion sociale, un hébergement de stabilisation, une pension de famille, un logement-foyer, un établissement pour personnes âgées dépendantes, un lit halte soins santé ou un service hospitalier. »

« Toute personne accueillie dans une structure d'hébergement d'urgence doit pouvoir y bénéficier d'un accompagnement personnalisé et y demeurer, dès lors qu'elle le souhaite, jusqu'à ce qu'une orientation lui soit proposée. Cette orientation est effectuée vers une structure d'hébergement stable ou de soins, ou vers un logement, adaptés à sa situation. »

Les missions du foyer :

  • Offrir protection, gîte, couvert, hygiène, écoute et premier diagnostic sanitaire et social,
  • Apporter aux personnes une solution d'hébergement ou de logement adapté lorsque cel est possible.
  • A caractère inconditionnel, c’est un accueil à bas seuil d’exigence.
  • Dans la journée, l'accueil de jour est nécessaire offre un relai en journée lors de la fermeture du foyer.

Permettre aux personnes accueillies de « se poser » dans un premier temps, et proposer la possibilité d’un accompagnement social adapté favorisant l’accès à un logement ou un hébergement adapté.

Les conditions d’accueil :

Le Foyer accueille les personnes :

  • 7 jours sur 7.
  • 365 jours par an.
  • de 17h00 le soir à 9h00 le matin.

Un total de 9 places est déployé en permanence en chambres collectives. Lors des périodes de plan grand froid et avec accord de la DDCS PP, 3 places supplémentaires peuvent être déployées.

Toutes les personnes bénéficient de la même prise en charge et peuvent accéder de manière égale à l’ensemble des services proposés.

Les personnes hébergées peuvent bénéficier de l’accueil d’urgence aussi longtemps qu’elles le souhaitent :

  • Dans l'objectif de mettre en place un projet d'insertion.
  • Sous condition de respecter le règlement de fonctionnement.

Les personnes accueillies peuvent effectuer plusieurs séjours.

 

L'aide proposée

Une aide globale adaptée aux besoins des personnes ; l'accueil prend en compte :

  • La demande sanitaire :

Il est proposé aux personnes hébergées un accueil dans des conditions matérielles dignes et confortables qui répondent aux premiers besoins (être en sécurité, être à l’abri, se nourrir, dormir, prendre soin de son hygiène corporelle, de sa vêture).

  • La dimension humaine :

Par l’écoute, l’attention portée, la prise en charge individuelle quand la situation le nécessite.

La démarche de l’équipe est de proposer aux personnes un lieu pour se poser et la création d’un lien social. Le travail réalisé est une première étape vers l’établissement d’une relation de confiance. Elle permettra un ancrage et une possibilité d’insertion future qui ne verra peut-être pas jour dans l’immédiateté mais dans le recommencement sur un long terme.

  • La demande sociale des personnes hébergées :

La présence d’un éducateur permet une écoute individuelle, et de répondre aux premières demandes d’urgence sociale des personnes. Après un premier diagnostic, et en fonction de la disposition de la personne à se projeter, l’éducateur informe et peut proposer une orientation adaptée à la situation de la personne accueillie vers les services concernés. Ces services peuvent être internes à Solen (accès aux soins grâce à l’accueil santé, accès à la connaissance des différentes démarches d’insertion sociale, à la construction d’un projet de vie autour de l’accès au logement grâce à la permanence sociale...), ou externes (pôles d’insertions professionnelles, d’aide à l'ouverture de croits, etc.…). Cependant, afin de s’assurer d’apporter des solutions adaptées aux personnes, toutes démarches effectuées partent d’une demande de la personne hébergée. L’accompagnement social a lieu aussi longtemps que nécessaire, s’adapte aux différentes évolutions de la personne accueillie à condition que la personne s’inscrive dans une démarche volontaire.

  • Les besoins des personnes :
    • Le respect de l'intimité des personnes.
    • Le foyer d’accueil d’urgence est en mesure d’accueillir des personnes en situation de handicap, par l’aménagement des espaces présents (rampe d’accès, possibilité de couchage au rez-de-chaussée, douches à accès adapté).
    • Les animaux domestiques, s’ils ne représentent pas de danger, sont acceptés dans l’espace extérieur des locaux. Ceci afin de respecter la vie en collectivité et des conditions d’hygiène favorables.
    • Les effets personnels peuvent être gardés dans des espaces sécurisés.
  • La participation des personnes :

Dans le cadre de la Loi n°2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-social, la parole est donnée régulièrement aux personnes hébergées lors des groupes expression. Dans cet espace, investi ou non selon les périodes, les personnes ont la possibilité de s’exprimer sur leur « vie» au foyer. Leur avis est également sollicité dans le cadre des projets où ils sont directement impliqués.

  • Les repères et les règles de la vie en collectivité :

La mixité du public (âge, état civil, nationalité, problématiques, culture…) rend la prise en charge particulièrement complexe (différents modes de vie, différents comportements, différentes générations, situations d’agressivité…). La mission de l’équipe est de veiller à maintenir une vie collective acceptable pour tous malgré les différences.

Pour assurer un climat serein possible, le foyer d’accueil d’urgence est organisé selon des règles bien définies permettant de vivre le plus harmonieusement possible en collectivité. Les règles sont répertoriées dans le règlement de fonctionnement et affichées, elles ont fait l’objet d’une validation par les autorités concernées.

Conditions d'Accueil

* Un accueil bienveillant et organisé

Les personnes hébergées bénéficient de la présence d’une équipe, qui se charge d'organiser les conditions d'accueil, un accueil, une présence et une écoute.

Au premier accueil, l’équipe a la responsabilité de rassurer les usagers et de donner les informations de base (règlements, participation…)

Les informations dites administratives seront fournies par l’accueil social.

 

* L’investissement dans la vie du foyer :

Les personnes participent aux tâches de la vie collective sous la responsabilité du personnel.

Au minimum, tous les matins, lors d’entretiens plus importants, la participation des usagers est vivement recommandée.

Une participation obligatoire aux temps d’expression sera demandée aux accueillis.

 

* Une participation financière restreinte

Les usagers disposant de revenus ont l’obligation de régler une participation financière, fixée par arrêté préfectoral. Elle correspond à 1€ par nuit dés la 6ème nuit. En cas d’allers et venues, la personne bénéficiera de 2x5 nuits gratuites dans l’année.

 

* Un accueil collectif

Si la personne peut bénéficier de temps d’écoute individuelle, l'accompagnement proposé dans l'enceinte du foyer d'accueil d'urgence est d’abord collectif. Tout accompagnement personnalisé s'effectuera sur orientation et prise de rendez vous par l'équipe du foyer d'accueil auprès de l’Accueil de jour.

Il n’y a pas de durée maximale de séjour, sauf dans le cas des personnes sans papiers ou déboutés de demandes administratives où une durée maximale de deux mois sera imposée.

 

* Un suivi individuel des situations.

L’accueil au foyer prévoit la mise en place d’un suivi individuel.

Dans les deux jours suivant l’arrivée de la personne, un entretien avec l’accueil santé est mis en place. Après un bilan, l’accès aux soins peut faire partie des recommandation si nécessaire.

Dans un second temps, un suivi en accueil social est activé.

Des réunions de synthèse des situations individuelles en plus des réunions d’hebdomadaire, sont mises en place. Elles permettront d’entendre la personne accueillie sur sa situation.

 

 

Le Règlement de Fonctionnement

  • Nom du fichier : Reglement de fonctionnement fau
  • Taille : 79.23 Ko
yes /

Télécharger