Le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale

Les missions

Le CHRS I (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Social Insertion) a vocation à :

• Mettre à disposition des personnes un logement pour une durée déterminée fixée par l’établissement (quelques mois) et soumise à sa validation par la DDCS PP de l’Ardèche.

• Fournir un accompagnement social axé sur la recherche d’une solution de logement autonome ou non adapté à la personne accompagnée.

• Définir avec les personnes un projet personnalisé et assurer sa mise en place.

L’accompagnement sur ce dispositif est renforcé et vise à permettre aux personnes d’identifier leurs difficultés et de travailler à les dépasser ou développer des stratégies leur permettant d’accéder à une autonomie.

L’hébergement est réalisé grâce à un parc de logement « diffus » (non regroupés et répartis sur différents quartiers d’Aubenas)

Les objectifs

L’objectif général de la prise en charge est d’aider la personne hébergée à accéder ou à recouvrer son autonomie personnelle et sociale. Dans cette perspective, l’établissement peut proposer à la personne hébergée, en fonction de la situation, une aide en matière de :

• Ouverture des droits (Sécurité Sociale, RMI/RSA, etc.)

• Formation et insertion professionnelle (orientation professionnelle, rédaction de CV, soutien aux démarches de recherche d’emploi, etc.)

• Accès au logement autonome (constitution de dossiers de demande de logement HLM, recherche dans le parc privé, constitution du dossier DALO, etc.)

• Accès à la culture

Le public accueilli


On repère trois grands profils :
Les familles monoparentales, pour l’essentiel de femmes avec enfants, qui ont connu des parcours chaotiques et présentent fréquemment des conduites addictives. On note ici également un certain rajeunissement de la population.
Les jeunes majeurs sortant du « circuit » de l’Aide Sociale à l’Enfance
Les hommes, plus âgés, ayant souvent des problèmes d’addiction importants, ce qui complique l’accueil en hébergement « éclaté ».

Les modalités d’orientation


L’orientation sur ce dispositif est assurée par le SIAO Ardèche.
Ce service centralise :
• L’ensemble des demandes établies par des travailleurs sociaux des Centre Médico Socio du Conseil Départemental, de services de santé, de structure d’hébergement ou de réinsertion…
• L’ensemble des places disponibles sur le département, tout type d’hébergement confondues.
Un commission partenariale hebdomadaire (le mardi après-midi) permet d’étudier l’ensemble des dossiers transmis et de valider une orientation dans un dispositif adapté ou de le réorienter vers le droit commun.

L’Association Solen n’instruit pas et ne donne pas suite aux demandes qui lui sont adressées directement.
La procédure d’accueil
Les étapes suivantes sont nécessaires :
• Réception par l’association du dossier après validation de l’orientation par le SIAO Ardèche
• Réalisation d’un entretien de préadmission pour remise des documents de prise en charge (Règlement Intérieur et Contrat de Séjour)
L’accueil est validé après délai de réflexion par la personne et accord du Directeur de l’association.

Les modalités d’accueil et d’accompagnement


L’accueil est assuré au sein de logement autonomes « diffus » c’est à dire répartis sur différents quartiers d’Aubenas et intégrés à aux quartiers.
La question de la mise à l’abri des personnes étant assurée, un accompagnement individuel est mis en place avec un travailleur social référent.
Les 30 places d’insertion, organisées sur la formule de l’hébergement « éclaté », se déclinent en 23 places pour l’accueil de familles monoparentales (homme ou femme avec enfants) et des couples avec ou sans enfants ainsi que 7 places pour l’accueil de personnes seules, homme ou femme.
Toutefois, cette répartition reste théorique dans la mesure où l’attention se porte d’abord sur l’urgence de la situation et le bien-fondé de l’accueil, ce quelle que soit la « typologie » des demandeurs.
Des rencontres hebdomadaires, soit au CHRS, soit au domicile de la personne, permettent l’élaboration et la mise en place d’un projet personnalisé, fil d’Ariane du travail d’accompagnement mis en place.
Ce projet fait partie du contrat de séjour qui lie l’association et la personne accueillie. En cas de désaccord, une fin de prise en charge peut être prononcée.
Le renouvellement de la prise en charge n’est pas automatique. Elle doit être motivée auprès des services de l’Etat et ne peut se faire qu’en cas de coopération et d’adhésion au Projet Personnalisé.
L’accompagnement peut intégrer un panel large de domaines à travailler avec les personnes (santé, situation administrative, financière, soutien à la parentalité…) mais reste limité aux temps et moyens disponibles.
Il privilégie systématiquement l’orientation vers les dispositifs de droit commun.

Quelques chiffres

Les financeurs

Règlement de fonctionnement